DEBORD Louis

DEBORD Louis (2) - Copie

Louis nait le 6 septembre 1892 à la Nouzière lieu-dit de la commune de Lussat, il est le troisième et dernier enfant de Jean et Marie Élisabeth Couturier, son frère ainé est décédé en 1889 à cinq jours et il a une sœur Maria née en 1890. La famille qui a vécu d’abord à Lussat a ensuite déménagé au lieu-dit « La Chaumette » à Tardes. Louis y vit avec son père métayer, sa mère, sa soeur et le mari de celle ; il est cultivateur.

Il fait partie de la classe 1912, bureau de recrutement Guéret, matricule 1010.

Pour ses classes dans l’armée active Louis est incoporé au 172e Régiment d’Infanterie affecté à la défense de la forteresse de Belfort, le 10 octobre 1913, comme soldat de 2ème classe. C’est à la caserne qu’il apprend la mobilisation générale puis la déclaration de guerre. Louis est des tous premiers combats qui se livrent en Alsace, il rentre avec son régiment dans Mulhouse le 8 août 1914 et le lendemain il se bat à Rixheim (Haut-Rhin) puis dans la région de Saint-Mihiel (Meuse) avec l’objectif d’arrêter l’avancée ennemie. En octobre le 172e Régiment d’Infanterie est dans la forêt d’Apremont au bois d’Ailly (Meuse). C’est vraisemblablement dans ce secteur que Louis est capturé. Prisonnier des troupes allemandes Louis Debord meurt de blessures le 8 janvier 1915 à Burnhaulpt-le-Haut (Haut-Rhin), il avait 22 ans.

D’abord inhumé par les autorités allemandes son corps est rendu à sa famille par le train funéraire au départ de Brienne-le-Chateau (Aube) le 7 juillet 1922. Il repose dans le caveau de la famille au cimetière de Lussat, ou une plaque le représentant dans son uniforme garance du 172e RI rappelle son souvenir.

DEBORD Louis (1) - Copie

 

Son beau-frère, Lanore Jean Baptiste né le 8 février 1885 – classe 1905, bureau de recrutement Guéret matricule 1485 – est mobilisé dès le début, il rejoint le 121e Régiment d’Infanterie de Montluçon (Allier) le 4 août 1914 il passe ensuite au 129e Régiment d’Infanterie le 30 juin 1916. Démobilisé le 17 mars 1919, le couple s’installe à Gouzon au retour de Jean.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s