DUMAZEAUD Auguste Léonard

dumazeaudaugustelc3a9onard28229-copie

Auguste naît le 7 novembre 1876 à Arfeuille-Châtain, fils de François et de Anne Stéphanie Lanouzière, ses débuts dans la vie ne sont pas simples, sa mère Stéphanie s’éteint alors qu’il n’a que 3 mois le 6 février 1877. La vie d’Auguste se poursuit alors pendant 20 ans dans son village d’origine aux cotés de son père. Au moment de son conseil de révision Auguste est maçon.

Il fait partie de la classe 1896 bureau de recrutement Guéret, matricule 1275.

Pour la partie active de son service militaire Auguste est incorporé au 63e Régiment d’Infanterie en Haute-Vienne le 16 novembre 1897 comme soldat de 2ème classe, nommé Clairon le 21 septembre 1899, il est ensuite envoyé dans la disponibilité le 22 septembre 1900 avec certificat de bonne conduite.

Après s’être ré-installé avec son père à Arfeuille-Châtain, Auguste épouse le 15 février 1902 à la mairie de Mainsat Marie Virginie Lavergne. C’est dans le village d’origine de Marie Virginie que le couple s’installe et que naît leur fils Victor le 19 avril 1908. Entre temps Auguste a fait ses deux périodes d’exercices militaires au 78e Régiment d’Infanterie de Guéret, d’abord à la fin de l’été 1903 puis à la fin de l’hiver 1906. En 1911, au recensement, Auguste est cultivateur propriétaire, la famille vit toujours aux Chaumettes, avec la mère de Marie et les parents de celle-ci.

Le 1er août 1914, les cloches de l’église de Mainsat, sonnent à la volée, c’est le tocsin, la France marche à la guerre. Bien qu’Auguste soit dans l’armée territoriale depuis 1910, il est lui aussi mobilisé, appelé à l’activité par le décret de mobilisation il est dirigé vers 91e Régiment d’Infanterie Territoriale de Guéret. Le regiment est envoyé tenir la place forte de Lyon ( Rhône), quand Paris est menacé par l’avancée rapide des troupes ennemies le régiment d’Auguste est rapatrié pour tenir la défense de Paris dans les différents camps retranchés : forts de Villaliers, Champigny, Bois-Saint-Leu, etc. C’est à Paris qu’Auguste passe son premier hiver de guerre, mais 1915 est un basculement, le 91e Régiment d’Infanterie Territoriale est envoyé en Argonne au début de l’été, à son tour Auguste connait la vie de tranchées.  Les journées immobile à attendre en surveillant l’aviation ennemi, les tirs de l’artillerie, les nuits de corvées, et puis les attaques à arrêter ou à mener, Auguste est tour à tour dans les secteurs des Bois des Merliers, mont de Villiers, Bourreuilles, Rochamp, Maugis, c’est dans ces boyaux de l’Argonne qu’Auguste passe l’hiver 1915-1916, dans ces tranchées boueuses ou neigeuses, où il faut cohabiter avec la vermine et les cadavres de ses camarades. En septembre 1916 le régiment quitte l’Argonne qu’il tenait depuis un an, pour la Meuse, d’abord à Vaux-les-Palameix, puis dans la terrible bataille de Verdun. C’est dans ces tranchées qu’Auguste tombe malade, gravement, au point d’être évacué le 12 janvier 1917. Il est envoyé à l’arrière à l’hôpital de Bar-le-Duc, malheureusement la fièvre typhoïde a raison d’Auguste Léonard Dumazeaud, qui s’éteint le 17 février 1917, il avait 40 ans.

 

Après guerre son corps est rendu à son épouse, il repose au cimetière communal de Mainsat dans la caveau familial. Pour Marie Virginie les drames ne sont pas finis, Victor le fils unique du couple, meurt accidentellement à son domicile le 20 mars 1929. Père et fils sont alors réunis sur la plaque funéraire, qui comportera beaucoup d’erreurs Cette même plaque funéraire qui 90 ans plus tard est malheureusement en terrible état, elle est cassée et les portraits d’Auguste et son fils sont détruits.

dumazeaudaugustelc3a9onard28429-copie

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s